}
La maladie de Lyme, une terroriste qui frappe sans qu'on sache où et quand .

Il se trouve que depuis quelques temps j'en soigne, j'en entend parler, on m'en explique le comportement et que je l'ai eue moi-même. Voici donc le reflet de mon expérience qui je l'espère vous rendra service.

1/ LES PRINCIPAUX SYMPTÔMES
-Extrêmes fatigues par moments où le seul objectif est de s'allonger en plein jour et de ne plus bouger car on n'en a plus la force. Ce pourquoi on dit qu'elle rappelle le syndrome de Fatigue Chronique. -Des démangeaisons à n'importe quel endroit du corps, parfois à se gratter au sang. -Des douleurs soit musculaires, soit articulaires pouvant même ressembler à de l'arthrite avec enflure ou à des rhumatismes, ce pourquoi on dit qu'elle rappelle la fibromyalgie, mais contrairement à celle-ci la localisation des douleurs varie. - Humeur triste et impression de vivre une dépression qui va et vient alternant avec des moments de parfaite humeur. -De la surdité -Et puis et puis… à peu près n'importe quoi d'autre pour ce qu'on en sait aujourd'hui c'est à dire médicalement RIEN. Et pas de médicament en vue à part un antibiotique actif surtout les premières 24 heures.

2/ OÙ ET COMMENT SE FAIT ON PIQUER :
Dans les herbes, les champs, les bois, les forêts, le jardin, les fougères étant les plus à risque, et elle peut aussi tomber d'un arbre. Elle est minuscule tant qu'elle n'est pas gorgée de sang, on peut la prendre à la limite pour un petit bouton ou ne pas la voir, certaines sont plus grosses et 15 % sont porteuses de la bactérie responsable Borrelia burgdorferi.

3/ QUE FAIRE POUR SE PROTÉGER:
Se promener davantage dans les endroits découverts. Couvrir le plus possible le corps. Enduire nos vêtements de promenade d'un anti-tiques. Et au retour d'une randonnée laver nos vêtements, car les plus petites peuvent s'insérer dans les tissus sans que nous la voyions. Prendre une douche et s'ausculter mutuellement pour voir si on voit cette fameuse piqûre entourée d'un halo plus clair. C'est beaucoup, mais les personnes qui m'ont conseillé ce protocole avaient eu un membre de leur famille atteint, et n'hésitaient pas à mettre toutes les chances de leur côté.

4/ SOIN HOMÉOPATHIQUE:
Dès que j'ai compris que j'en étais atteinte, j'ai commencé le lendemain le traitement homéopathique avec le nosode, y ajoutant LYMEX de Alterra et IMMUNHO de l'Herbier (produits vendus au Canada). Deux jours après je n'avais plus aucune douleur, et j'avais retrouvé l'humeur joyeuse et la forme de mes 20 ans. Entre temps je m'étais dit : "bon tu vieillis donc tu as des douleurs, et tu n'as plus le même désir d'entreprendre" Et bien non je suis redevenue comme j'étais il y a 1 an. Période à laquelle je peux situer le début de mes symptômes. En revanche je ne prétends pas que l'on puisse se débarrasser de cette bactérie aussi rapidement. De temps en temps une sensation légèrement douloureuse est réapparue, ou un court épisode de tristesse, ou une vieille douleur oubliée au site d'une cicatrice. Comme toujours en homéopathie on dirait que l'organisme fait une révision générale pour se rappeler et guérir les vieux traumatismes. L'intelligence du corps en connexion avec l'homéopathie ne cesse de m'émerveiller. Et à ce moment j'ai repris mon remède et les désagréments ont disparu dans les 15 minutes suivantes. J'en conclus qu'il va falloir continuer ce traitement pendant environ 3 mois à raison de 2 fois par semaine ou au moindre symptôme récurrent. Pour l'instant j'en suis là de mes expérimentions. J'ai aussi l'exemple de 2 patients atteints qui réagissent bien au traitement homéopathique. Je reste persuadée qu'on peut se débarrasser totalement de cette bactérie puisqu'on se débarrasse très bien du virus Epstein Barr, de divers streptocoques et staphylocoques grâce à l'homéopathie.

5/PRÉVENTION HOMÉOPATHIQUE:
Vu la rapidité à laquelle se répand cette petite bête je conseille d'engager au plus vite une prévention homéopathique, qui va prévenir l'organisme et développer ses capacités à se protéger de cette envahisseuse. Si cela vous intéresse je peux vous communiquer individuellement une étude faite à Cuba avec la bactérie de la Leptospirose qui prouve l'efficacité de la technique de prévention en homéopathie . Manquant de vaccins lors d'une épidémie, ils ont utilisé l'homéopathie avec en conclusion des résultats meilleurs et une meilleure protection, qu'avec le vaccin classique. L'étude est en anglais et assez longue mais très sérieuse. J'ai aussi un protocole de prévention homéopathique utilisé de longue date par un médecin australien depuis 1985 avec résultats certains. Cependant en homéopathie il faut de temps en temps et à quelques années d'intervalle refaire le protocole.

Je reste à votre disposition pour toute information supplémentaire.

©2013 homeo-ludivine.com. Tous droits réservés.
Le matériel et les informations contenus dans homeo-ludivine.com sont présentés dans un but éducatif seulement. Les indications à propos des traitements n'ont pas été évaluées par Drug Administration US, Santé Canada ou Secretaría de Salud de Mexico. homeo-ludivine.com n'a pas l'intention de diagnostiquer des malaises. S.V.P. Consulter votre médecin ou thérapeute pour discuter des suggestions et recommandations appropriées à votre cas.

Les Séminaires de Ludivine Enr.
NEQ. 2265336430